Una èrsa

Vers un retour de notre Ambassadeur Noé :

Una èrsa, una ondada o una onda est une déformation de la surface de l’eau souvent provoquée par le vent. Bref c’est une vague en occitan. 

Si je commence ce billet comme ça c’est parce que c’est un peu l’histoire d’une vague qui me permet de vous ré écrire aujourd’hui. Les vagues. Le surf. Deux choses qui composaient toute ma vie. Cette passion pour la glisse et la nature m’a amené au quatre coins du globe notamment avec 360°surf. J’ai toujours aimé cette notion de vague et étant proche de la région occitane le terme de èrsa me parle beaucoup. Cet élément provoqué par l’énergie qui débarque pour déferler puissamment et provoquer une onde de bonheur … Puis disparait pour réapparaitre ailleurs.

Mais comment faire lorsqu’il n’y a plus d’énergie. En quelques semaines le vent ne soufflait plus pour moi et j’ai été tenu éloigné des océans. Eloigné du surf. La cause ? Une grave blessure. La visite imprévisible d’une double hernies discales. Âgé de 25 ans à l’époque tout s’écroule. Plus de surf, plus de vague. Un quotidien de douleurs plus ou moins insupportable. Alors on se relève on bâtît d’autre chose, on se met à faire de la musique. C’est d’ailleurs un cas fréquent dans le surf de se retrouver dans la musique. Mais rien ne permet de supporter la douleur quotidienne. Rien ne permet de supporter les nuits blanches.

Rien ne permet de supporter de perdre cet espoir d’être à nouveau au contact de l’océan. Le pronostique était mauvais. Pour cause voilà 4 ans que je ne m’en sortais plus. A force tu perds espoir. A force tu échappes à cette idée que le surf et le voyage faisait partie de ta vie. Tu restes là à tenir. Puis vient les rencontres, la force de l’esprit, et tu commences à voir une lueur d’espoir. Après 4 années tenu loin des spots de surf et du voyage je repars sur les routes. Pendant ces années j’en ai profité pour perfectionner mes méthodes d’apprentissages dans le surf, approfondir les réflexions sur le mental dans l’eau. Beaucoup de théorie mais un grand apprentissage. Notamment grâce à la découverte de la méthode Feldenkreis. Que dis-je ! Grâce au praticien Xavier Lainé qui semble avoir nature commune avec la rivière : Il décent lentement son court d’eau en prenant soin de tourner autour des obstacles préférant les détruire par sa plume. Une révolution mentale et physique pour moi que j’applique par imagerie depuis 1 ans dans le surf. 


Aujourd’hui ces étapes d’apprentissages me permettent de repartir mais aussi de re surfer ! 360°surf « sponsor » de l’époque dont je reste ambassadeur est bien sûr toujours là. Parce que dans le monde du surf il y a toujours ces quelques passionnés qui continuent de défendre l’image du surf. Ces surfeurs qu’ils convient d’écouter par mauvais temps : C’est alors une ode à la culture surf. 

Après des années à vouloir surfer toujours la vague la plus éloigné de mon pays. Après des années à prendre l’avion. Cette fois c’est différent. L’objectif est d’abord de se familiariser à nouveau avec mon corps en mouvement et retourner petit à petit dans l’eau.

Treking préparation

 Ça sera donc d’abord la montagne, des treks puis du body surf avant de remettre les pieds sur la planche. J’en profiterais pour écrire, photographier mais aussi reprendre du service comme moniteur si l’occasion se présente. J’en profiterais pour parler à nouveau préparation mentale avec l’ami Youssef Zerad puisque j’aimerais beaucoup que les fédérations entendent ce que j’ai à dire sur le surf, Feldenkreis et la préparation mentale. J’en profiterais pour tester les destinations de 360°surf.

Mais avant tout je vais re surfer des vagues connues et d’autres inconnues. Repartir à la découverte du swell parfait, de la session inoubliable. Repartir vers l’inconnu tout simplement et voir ce que je suis encore capable de faire.

Direction désert des Bardenas. Au programme remise en forme par la randonnée et VTT


La route est donc prise et je vous écris du haut des montagnes dans les Pyrénées. Il n’y a pas de trajectoire précise et va savoir où je finirais par atterrir. Mais pour le moment c’est en van aménagé que je pars pour plus de liberté. L’objectif est fixé : Rejoindre la côte sud du Maroc pour remonter la côté atlantique Marocaine, puis Portugaise et enfin Espagnol. Il va y avoir du surf !

Photos, report, et article à venir sur cette page …


Aloha! 

Laisser un commentaire